Solsbury Hill

Peter Gabriel, 1977

Climbing up on Solsbury Hill
I could see the city light
Wind was blowing, time stood still
Eagle flew out of the night
He was something to observe
Came in close, I heard a voice
Standing stretching every nerve
Had to listen had no choice
I did not believe the information
I just had to trust imagination
My heart going boom boom boom
"Son," he said "Grab your things,
I've come to take you home."

To keep in silence I resigned
My friends would think I was a nut
Turning water into wine
Open doors would soon be shut
So I went from day to day
Tho' my life was in a rut
"Till I thought of what I'd say
Which connection I should cut
I was feeling part of the scenery
I walked right out of the machinery
My heart going boom boom boom
"Hey" he said "Grab your things
I've come to take you home."
(Back home.)

When illusion spin her net
I'm never where I want to be
And liberty she pirouette
When I think that I am free
Watched by empty silhouettes
Who close their eyes but still can see
No one taught them etiquette
I will show another me
Today I don't need a replacement
I'll tell them what the smile on my face meant
My heart going boom boom boom
"Hey" I said "You can keep my things,
They've come to take me home.

https://tabs.ultimate-guitar.com/tab/peter_gabriel/solsbury_hill_guitar_pro_219741

Probablement ma chanson préférée du monde mondial !!! Tellement de bonnes choses sont associées à cette chanson !

D‘abord Genesis, le groupe que Peter Gabriel quitte en 1975, probablement le plus progressiste des groupes de rock progressifs des années 1970. Cette chanson décrit cette rupture et le début de sa carrière solo. Grande misère pour la musique rock dans son ensemble: Genesis sans Peter Gabriel, c’est plus pareil ! En même temps, énorme gain pour la musique rock: la carrière solo de Peter Gabriel reste sensationnelle à ce jour.

« Solsbury Hill », c’est les étés à La Grande Motte de la fin 70 et du début 80, la discothèque de la Chourasquaia où cette chanson passait au moins une fois tous les soirs, très rare à l’époque du disco et de John Travolta et des Bee-Gees …

« Solsbury Hill », c’est aussi 1984, voyage impromptu d’une semaine au Danemark avec Francis et Cathy chez Torben et Iben, dont le papa bossait chez Carlsberg … Ah !!! On a du écouter cette chanson au moins 500 fois dans la bagnole pendant le trajet de Montpellier à Helsingor …

Musicalement enfin, une chanson rare. D’une part le rythme 7/4, d’autre part le fait que chaque couplet voit un nouvel instrument se rajouter à l’ensemble. Mais surtout, c’est une chanson simple, entrainante, optimiste malgré le sujet de rupture, et surtout pleine de bonne humeur comme l’illustre les concerts de Peter avec en même temps une créativité inégalée … Avec Manu Katché à la batterie, Tony Levin à la basse, David Rhodes à la guitare et Shankar au violon … Cette
version live a une intensité et une énergie géniale!